Gestion de litige : conseils pour contacter un professionnel

Gestion de litige : conseils pour contacter un professionnel

Par définition, un litige est l’expression d’un différend entre deux ou plusieurs parties. Toutefois, du fait de sa gravité, celui-ci a dû être soumis à une juridiction pour y être tranché. Cependant, comment procéder pour recourir à un gestionnaire de litige ? Nos conseils pour entrer en contact avec un professionnel pour la gestion de son litige.

Saisir la commission départementale de conciliation

Avant d’entamer le sujet, il est essentiel de savoir en quoi consiste principalement le rôle d’un médiateur. Pour faire court, c’est un tiers-neutre qui intervient pour résoudre de façon amiable un différend entre deux parties. D’ailleurs, n’hésitez pas à contacter un avocat spécialisé en gestion des litiges pour trouver un bon négociateur. Cependant, avant de mettre en cause son locataire ou de réclamer quelque chose à son propriétaire, certaines étapes sont à respecter pour un litige immobilier. Ceci dit, essayez d’abord de négocier entre vous pour tenter de trouver un accord. En cas de désaccord, la mise en demeure de l’autre partie est nécessaire.

Pour un problème moins urgent, le recours à la commission départementale de conciliation est une bonne initiative. Pour ce faire, il convient d’adresser par recommandé avec AR une lettre à la commission départementale de conciliation de la ville où est situé le logement concerné. Puis, indiquez les noms et adresses respectifs des deux parties. Exposez le problème et enfin joignez une copie des pièces justificatives.

Contacter un médiateur des entreprises

En ce qui concerne les entreprises, que celles-ci soient de petite ou de grande taille, le recours à un professionnel de gestion de litige est indispensable. En fait, l’intervention de ce dernier aboutit à des succès dans les 75 % des cas. Le médiateur des entreprises peut être saisi de tout litige rencontré par les acteurs économiques, plus précisément dans leurs relations contractuelles. Sur ce point, il suffit de remplir un formulaire en ligne pour entrer en contact avec un médiateur des entreprises.

Disponible sur le site du Ministère de l’Économie et des Finances, la saisine se fait en six étapes :

  • le cadre de saisine (commande publique ou non/ démarche individuelle ou collective) ;
  • les informations sur sa société/organisme ;
  • l’objet de son litige ou de son signalement ;
  • les informations sur la partie avec laquelle vous rencontrez des difficultés ;
  • la possibilité de joindre les documents jugés utiles à son dossier ;
  • la reconnaissance de la confidentialité pour pouvoir valider la saisine.

Recourir à un médiateur de la consommation

Pour un litige avec assurance, il est conseillé de privilégier systématiquement la recherche d’une solution amiable. Pour ce faire, exprimez votre mécontentement auprès de votre contact habituel. En cas de réponse non-satisfaisante, là, il faut adresser une réclamation écrite par lettre recommandée avec accusé de réception. Notamment au service réclamations de son organisme d’assurance ou de l’intermédiaire d’assurance avec lequel on est en désaccord.

En l’absence de réponse dans les 2 mois, il est possible de saisir un médiateur de la consommation. En cas de rejet de la réclamation, la réponse du service réclamation doit préciser les voies de recours possibles y compris les coordonnées du Médiateur compétent. Les coordonnées du Médiateur sont aussi disponibles sur le site internet de l’organisme d’assurance ou de l’intermédiaire. Une demande de médiation doit comprendre un résumé chronologique de son litige ; la copie des échanges de courriers liés au litige et en particulier de la réponse du service réclamation de l’établissement ou de l’intermédiaire ; et la copie des pièces justificatives de tous documents jugés utiles à l’examen de son dossier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *